lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela fait face à des procédures judiciaires pour récupérer les avoirs volés

Caracas, 26 avril (Prensa Latina) Le gouvernement vénézuélien est aujourd’hui confronté à plus d’une dizaine de procédures judiciaires dans plusieurs pays pour récupérer les avoirs pillés au pays par l’ancien député d’opposition Juan Guaidó et ses collaborateurs. 

 

Dans une interview accordée au site Últimas Noticias, le procureur général du Venezuela, Reynaldo Muñoz, a souligné qu’il s’agit d’une bataille à double fin, ayant à faire face à des systèmes judiciaires étrangers et dans le même temps à des personnages qui prétendent être des représentants du gouvernement par intérim fictif de l´ancien membre du Parlement.

Interrogé sur le montant total de l’argent volé par l’extrême droite, il a expliqué qu’il s’agit d’environ sept milliards de dollars, mais, a-t-il précisé, c’est compliqué, car au fil du temps, certains montants ont augmenté et d’autres ont diminué sans tenir compte des intérêts.

‘Nous avons un calcul de ce qui est effectivement gelé. C’est de l’argent sur des comptes. La plupart de cet argent est payé en transit ; il y a le gros de l’or vénézuélien ; l’argent qui vient des sociétés mixtes pétrolières, des comptes domiciliés sur des contrats et des dettes échues de la république’, a-t-il souligné.

Il a rappelé que parmi les fonctions du Bureau du Procureur il y a la récupération de cet argent lié à des schémas de corruption. ‘En Europe nous avons quelques réclamations. Nous suivons une grande affaire en Suisse dans laquelle nous commençons à participer, cela devient difficile parce que là où nous arrivons l’équipe de Guaidó arrive comme des chiens de proie’, a-t-il commenté.

Il a expliqué que, par exemple, dans le cas de la Suisse, deux grandes affaires sont actuellement portées devant les tribunaux, l’une portant sur des affaires de corruption qui font l’objet d’une enquête du parquet suisse, pour un montant de 10 milliards d’euros, impliquant des hommes d’affaires et des hommes politiques, et la seconde liée à une fraude concernant Petroleos de Venezuela S.A (Pdvsa, entreprise d´État des pétroles du Venezuela) qui a duré plus de 10 ans.

Dans le même temps, l’ancien président de cette compagnie pétrolière, Rafael Ramirez, fait face à trois demandes en Suisse, Andorre et au Luxembourg, puis il existe des affaires liées à cette industrie en Europe, dans le but de récupérer des sommes importantes, et un cas déjà perdu aux États-Unis en raison de la complicité des prétendus représentants du gouvernement intérimaire, a-t-il signalé.

En ce qui concerne le blocus, il a annoncé que des travaux sont en cours pour mettre en œuvre une stratégie globale concernant les sanctions des États-Unis et de l’Union européenne pour le second semestre de cette année, laquelle, a-t-il souligné, sera connue en temps utile.

peo/mem/ycv

EN CONTINU
notes connexes