samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le ministre des Affaires Étrangères de Cuba critique les dépenses militaires des États-Unis

La Havane, 28 avril (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a remis en question hier les dépenses militaires des États-Unis, qui dépensent des millions de dollars dans cette industrie au lieu d’assurer des soins médicaux à leurs citoyens face à la Covid-19. 

Il a indiqué sur son compte Twitter que la puissance nord-américaine a dépensé 778 milliards de dollars en frais de défense en 2020, ce qui correspond à 39 pour cent des dépenses mondiales.

Il a ajouté que ‘malgré l’énorme investissement dans des armements sophistiqués pour atteindre la suprématie, des millions d’étasuniens restent sans protection’ face à la pandémie.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les États-Unis restent le pays avec le plus grand nombre de cas d’infection signalés, avec 31 millions 742 mille 914 cas jusqu’à hier et 566 mille 842 décès.

Dans ce scénario, la vaccination contre le SARS-CoV-2 progresse de manière accélérée, mais inégale, selon les données des Centres de Contrôle et de Préventions de Maladies des États-Unis.

Environ 28,5 % de la population est entièrement vaccinée, mais le nombre de personnes appartenant à des minorités ethniques qui ont accès aux immunogènes est nettement inférieur à celui des nord-américains blancs.

En particulier, les hispaniques et les personnes d’ascendance africaine, qui représentent respectivement 18 et 13 % de la population américaine, ont les plus faibles taux d’inoculation, bien qu’ils aient à peu près deux fois plus de chances de mourir de la Covid-19.

Les données fournies montrent également que les zones les plus riches reçoivent généralement les doses de vaccins en premier.

peo/ga/kmg

EN CONTINU
notes connexes