mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Révélation d’une rencontre entre un officier britannique et un leader terroriste en Syrie

Damas, 5 mai (Prensa Latina) Le colonel britannique Richard Bell, commandant en chef adjoint de la Force opérationnelle de l’Alliance internationale, a rencontré des leaders de groupes extrémistes en Syrie, a rapporté aujourd’hui le site Web Ather Press. 

Des sources citées par ce média ont assuré que Bell est entré illégalement dans la zone d’al-Tanef, dans l’Est de cette nation arabe, où il a inspecté les forces de son pays déployées conjointement aux forces d’occupation nord-américaines dans cette zone.

Le haut responsable britannique a tenu des réunions avec Muhannad Al-Talaa, commandant de l’autoproclamée Armée d’élite de la révolution (Jaish Maghawir Al-Thawra, en arabe) et avec les chefs d’autres formations militaires illégales, a-t-il été détaillé.

Ils ont discuté, selon le média, de plusieurs questions telles que l’augmentation du soutien britannique en armes et en salaires aux formations présentes près de la base étasunienne et du camp de réfugiés d’al-Rukban.

Il a été révélé que l’officier a promis d’augmenter la pression sur le gouvernement jordanien pour permettre aux convois d’aide de passer par son territoire, puisque ces groupes refusent toute aide de l’ONU au camp d’al-Rukban par le biais du gouvernement de Damas.

Bell aurait appelé à recruter autant de jeunes que possible pour faire face à « toute menace lors de la prochaine étape ».

La Coalition internationale dirigée par les États-Unis occupe depuis août 2016 cette zone stratégique située à la frontière syrienne avec l’Irak et la Jordanie.

Damas et Moscou ont dénoncé le fait que Washington refuse d’évacuer le camp d’al-Rukban dans cette zone afin de conserver une justification pour poursuivre son occupation. 

peo/jcc/mgt/fm

EN CONTINU
notes connexes