vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les migrants envoient plus d’argent que les investisseurs n’en retirent du Mexique

Mexique, 10 mai (Prensa Latina) Les migrants envoient deux fois plus d’argent que les investisseurs n’en retirent du pays pour différentes raisons, a révélé la Banque du Mexique dans une analyse de la fuite des capitaux. 

Au cours de cette année, selon le rapport, un grand nombre d’investisseurs étrangers ont sorti du pays des sommes importantes, ayant été reconstituées par les Mexicains vivant à l’étranger, notamment aux États-Unis, où habitent entre 34 et 36 millions d’entre eux.

Selon l’entité, depuis la fin de l’année dernière à ce jour, les investisseurs étrangers ont vendu des positions pour 104 milliards 138 milliards de pesos (environ 5,2 milliards de dollars) en obligations d’État mexicaines.

Mais au cours des trois premiers mois de l’année, les migrants mexicains ont renvoyé au pays 10,623 milliards de dollars, soit environ 213,500 milliards de pesos, selon les dernières données de la banque.

Cela signifie, précise l’institution, qu’en trois mois seulement, les nationaux ont fait entrer dans le pays 105 % de plus de devises étrangères que les étrangers n’en ont sorti en quatre mois.

La banque estime qu’au Mexique, environ 1,8 million de familles reçoivent de telles ressources, principalement des groupes à faible revenu, de sorte que les transferts de fonds sont considérés comme un moteur de l’économie.

Parallèlement, les sorties de capitaux concernent les investisseurs qui ont vendu leurs positions dans la dette publique, la plupart du temps pour percevoir une instabilité économique dans le pays, choisissant donc de migrer vers d’autres pays considérées comme plus sûres ou payant des taux d’intérêt plus élevés.

En 2020, en raison de l’incertitude causée par la pandémie de Covid-19, une sortie sans précédent de capitaux étrangers a été enregistrée, atteignant un montant de près de 13 milliards de dollars, mais les transferts de fonds ont eux dépassé les 40 milliards.

peo/jcc/mgt/lma

EN CONTINU
notes connexes