mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président argentin espère travailler avec Cuba sur des candidats vaccins

Buenos Aires, 17 mai (Prensa Latina) Le président argentin Alberto Fernandez a déclaré dimanche qu’il espérait collaborer avec Cuba dans le développement de ses candidats vaccins contre la Covid-19, tout en soulignant les progrès de l’un des cinq candidats produits dans le pays caribéen. 

“Le vaccin cubain Soberana semble être de la plus haute qualité technique. Nous travaillons également pour voir comment nous pouvons les aider à terminer leur processus d’élaboration, en espérant terminer la partie préliminaire des études et voir comment nous pouvons aider », a déclaré le président dans une interview de près d’une heure accordée à la chaîne C5N.

Ces derniers jours, le ministre des Affaires étrangères Felipe Solá a annoncé la possibilité d’avancer une proposition de son pays pour financer un processus visant à accélérer la production de vaccins cubains contre la Covid-19.

“Notre pays attend l’achèvement des pourparlers au niveau présidentiel avec l’objectif, une fois qu’ils seront conclus, de pouvoir accélérer l’accord éventuel », avait alors déclaré Solá.

Sur la question des vaccins, le président argentin a souligné qu’ils travaillent avec tous les laboratoires et a annoncé qu’avant la fin du mois son pays recevra le premier lot de doses du vaccin d’Astrazeneca produites au Mexique.

“Nous travaillons avec tous ces acteurs, ainsi qu’avec le vaccin chinois CanSino, et nous avons fait une nouvelle offre d’achat à Sinopharm », a-t-il manifesté.

À un autre moment de son entretien, Fernandez a évoqué la situation sanitaire et les restrictions visant à limiter l’impact de la deuxième vague d’infections de Covid-19.

À cet égard, il a indiqué que dans les endroits respectant les mesures, comme le Grand Buenos Aires, la baisse des cas était plus importante que dans la capitale, où les cours en présence se se sont poursuivis et où les contrôles ont été plus laxistes.

peo/jcc/mem/mai

EN CONTINU
notes connexes