dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis approuvent la vente de missiles guidés à Israël

Washington, 18 mai (Prensa Latina) Le gouvernement nord-américain a approuvé une vente de missiles guidés de précision à Israël pour 735 millions de dollars, ce qui a provoqué des protestations parmi les législateurs démocrates, a rapporté hier The Washington Post. 

Selon la version du journal, qui cite des sources familières à ce sujet, la Maison Blanche attend l’approbation de la Chambre des représentants, après avoir informé le législatif de cette vente le 5 mai, une semaine avant l’intensification des actions violentes d’Israël contre les Palestiniens.

Le quotidien assure qu’une nouvelle génération de démocrates plus ouverts à remettre en question le soutien de Washington au Premier ministre Benyamin Nétanyahou soulève certaines préoccupations, et ceux-ci veulent en savoir plus sur la nouvelle vente proposée et le moment auquel elle a lieu, alors qu’une grande partie de la communauté internationale critique les attaques israéliennes.

‘Permettre que cette proposition de vente de bombes intelligentes se fasse sans faire pression sur Israël pour l’accord d’un cessez-le-feu ne permettra qu’un plus grand carnage, après que la semaine dernière les attaques aient tué des dizaines de civils et détruit le bâtiment abritant l’Associated Press, a déclaré au journal un législateur démocrate du Comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants. 

Des experts notent que les lois nord-américaines exigent que l’administration informe le Congrès de ce type de ventes et les législateurs ont 20 jours après la notification formelle pour stopper la transaction.

Un porte-parole du Comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants a confirmé au quotidien que le 5 mai dernier, le Congrès avait été informé de l’accord commercial par lequel la société Boeing fournirait les armes à Israël.

Mais selon la publication, certains législateurs ont été pris par surprise pendant le week-end, quand ils ont appris la transaction, selon une source au courant du fait.

Il n’y a pas de transparence au sein du Comité des Affaires étrangères de la Chambre basse et les accords sensibles sont régulièrement adoptés sans examen, a déclaré un assistant de ce panel législatif présidé par le représentant Gregory W. Meeks (démocrate pour New York).

Cependant, The Washington Post a rappelé qu’ ‘Israël a un vaste groupe de défenseurs acharnés dans le leadership démocrate, y compris le chef de la majorité du Sénat Charles E. Schumer, de New York.

Figurent également sur la liste le Président du Comité des Affaires étrangères du Sénat, Robert Menendez (Démocrate), du New Jersey, et le chef de la majorité de la Chambre des représentants, Steny H. Hoyer (Républicain), du Maryland, qui invoquent le supposé droit d’Israël à se défendre.

La révélation du quotidien a eu lieu quelques heures après que le secrétaire d’État nord-américain, Antony Blinken, ait déclaré lundi que les États-Unis ne se joignent toujours pas aux appels à un cessez-le-feu immédiat à Gaza, où les attaques de Tel-Aviv ont déjà fait plus de 200 morts.

peo/mem/rgh

EN CONTINU
notes connexes