mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Ordre de déploiement maximum de la police pour des débloquages en Colombie

Bogota, 18 mai (Prensa Latina) Le président de la Colombie, Iván Duque, a ordonné hier à la force publique de déployer sa ‘capacité opérationnelle maximale’ pour récupérer la mobilité sur les routes, certaines bloquées dans le contexte de mobilisation nationale contre son gouvernement.

Bien que le mandataire ait indiqué à la télévision que cette opération doit être menée avec des maires et des gouverneurs et dans le respect de la proportionnalité et du strict respect des droits de l’Homme, la population met en garde contre une éventuelle recrudescence de la répression policière.

Nous ne sommes pas en guerre, c’est une grève, c’est une protestation ! Débloquer des voies avec la Force Publique sans avoir accordé un minimum de dialogue n’amènera que plus de violence, a averti sur son compte Twitter le sénateur Armando Benedetti.

Depuis le début de la mobilisation nationale contre un projet de réforme fiscale, le 28 avril dernier, une cinquantaine de personnes sont mortes des suites de violences policières.

Bien que l’initiative proposée par le gouvernement ait été retirée sous la pression populaire, les mobilisations de masse se poursuivent dans le pays avec un vaste cahier des charges dans lequel est primordial l’arrêt de la militarisation des rues et la brutalité policière.

Chaque jour, des millions de Colombiens descendent dans les rues pour exiger le retrait du projet de réforme privatisant la santé, une meilleure gestion de crise sanitaire due à la Covid-19 et la vaccination pour tous, ainsi qu’un revenu de base pour les familles touchées par la pandémie.

peo/msm/otf

EN CONTINU
notes connexes