lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Première Ligne défend les manifestants en Colombie

Bogota, 19 mai (Prensa Latina) Les jeunes Colombiens défileront aujourd’hui en Colombie avec de nombreuses exigences pour le gouvernement et, comme chaque jour, ils seront protégés par ceux de la Première Ligne. 

Comme à l’accoutumée, devant les marches, il y aura ce groupe de jeunes dont le but est de protéger les manifestants de la violence policière et de se joindre à la voix de milliers de Colombiens qui protestent contre le gouvernement d’Ivan Duque.

Ceux de la Première Ligne sont considérés comme les héros de ces journées de protestations, commencées le 28 avril contre un paquet de mesures à caractère néolibéral préjudiciables à la majorité de la population de ce pays sud-américain, selon les manifestants et de nombreuses organisations sociales.

Ils sont protégés avec des lunettes, certains avec des masques à gaz ou des foulards, des casques de construction ou des casques de sport et des boucliers improvisés pour éviter les blessures que peuvent causer les actions répressives de l’Escadron antiémeute (Esmad).

Dans le cadre de leurs règles, il est également de venir en aide aux personnes mobilisées qui sont à l’arrière et se trouvent affectées par les gaz lacrymogènes, blessées ou qui risquent d’être attaquées par les membres de l’Esmad.

Ils cherchent également à éviter que les manifestations pacifiques ne soient infiltrées par des vandales, causant des ravages dans le pays pour justifier la répression des forces publiques. 

« La surprise est que tous ces garçons ont une formation politique. Quelques-uns l’ont acquise dans les livres ; les autres ont connu trois écoles bien difficiles : la faim, l’injustice et l’exclusion », a estimé le chroniqueur du quotidien El Espectador Julio César Londoño.

peo/mem/otf

EN CONTINU
notes connexes