mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les élections au Chili ont frappé les partis traditionnels

Santiago du Chili, 19 mai (Prensa Latina) Les résultats des méga-élections qui ont eu lieu le week-end dernier au Chili ont été qualifié de coup de massue pour les partis traditionnels par une experte locale. 

Lucia Dammert, une universitaire de l’Université de Santiago, a ajouté que les élections ont confirmé le rôle important des groupes indépendants dans la définition d’un nouvel agenda de sujets pour le pays.

La sociologue a également estimé que ce qui sont resortis renforcés de ces élections sont indéniablement le Frente Amplio (Front large, alliance de gauche) et le Parti communiste, mais aussi les indépendants, dans leurs différents formats et versions.

Selon l’experte, ‘les indépendants ont un rôle important à jouer et ont imposé un nouvel agenda. Nous verrons comment ils se réorganisent et se reconfigurent dans le débat constitutionnel’.

Au sujet des figures les plus remarquables, l’académicienne a estimé que les nouveaux maires de Santiago, la communiste Irací Hassler, et de Maipú, Tomás Vodanovic, du Front large, et le gouverneur de Valparaiso, l’indépendant Rodrigo Mundaca, ‘apparaissent comme des référents nouveaux et intéressants’.

Les plus affectés, bien sûr, sont les partis traditionnels de gauche et de droite qui, d’une manière ou d’une autre, se sont retrouvé en retrait de la scène centrale, a-t-elle manifesté.

L’universitaire a conclu que ‘ce n’est qu’une élection et il faudra voir ce qui se passe à moyen terme, mais je crois que le système politique général au Chili et en particulier dans les partis traditionnels a été entièrement secoué’.

peo/oda/rc

EN CONTINU
notes connexes