mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Allemagne évitera les ventes d’armes à l’Ukraine

Berlin, 26 mai (Prensa Latina) Le gouvernement allemand maintient sa politique de restrictions sur les exportations d’armes et évitera de telles expéditions vers l’Ukraine, a indiqué aujourd’hui une source officielle.

“Dans le contexte de l’Ukraine, nous ne donnons aucune autorisation pour la fourniture d’armes”, a déclaré le porte-parole de l’exécutif, Steffen Seibert, cité par la télévision de la capitale.

“Je peux parler au nom du gouvernement de la chancelière Angela Merkel et, au moins pendant ce mandat, cette position ne changera pas”, a-t-il confirmé.

Seibert faisait référence aux déclarations de Robert Habeck, chef adjoint du parti écologiste Alliance 90/Les Verts, qui s’est prononcé en faveur de la vente d’armement à l’ancienne république soviétique pour son autodéfense.

Le porte-parole a rappelé que Berlin était favorable à une solution politique au conflit en Ukraine, sur la base des accords de Minsk, pour mettre fin à la confrontation dans la région rebelle du Donbass.

L’Allemagne offre à Kiev un soutien politique, économique et diplomatique, a déclaré le fonctionnaire.

Avec la France, la Russie et l’Ukraine, ce pays participe à ce que l’on appelle le « quartet de Normandie », visant  à réunir ces pays au plus haut niveau pour discuter du différend.

En avril 2014, deux mois après un coup d’État dans la capitale ukrainienne, le gouvernement de droite arrivé au pouvoir a lancé une opération punitive contre la population insurgée du Donbass, opposée à la suppression du russe comme langue officielle.

Selon les estimations des Nations Unies, au moins 14 mille personnes, pour la plupart des civils, ont péri dans le conflit dans ladite région houillère.

En septembre 2014 et février 2015, des pourparlers ont eu lieu à Minsk pour trouver une issue au conflit, qui prévoyaient la cessation des hostilités, l’échange de prisonniers, une amnistie et l’analyse du statut du Donbass.

peo/jcc/mgt/to

EN CONTINU
notes connexes