mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La majorité des Haïtiens refusent de se vacciner contre la Covid-19

Port-au-Prince, 16 juin (Prensa Latina) Soixante-seize pour cent des quelque 12 millions d’Haïtiens refuseraient de se voir administrer un vaccin anti-Covid-19, s’il était disponible dans le pays, révèle un sondage cité aujourd’hui par les médias locaux.

L’étude du groupe Safitek Reserch a interrogé 561 personnes de plus de 15 ans, issues de divers milieux démographiques, entre le 5 et le 19 avril.

Soixante-seize pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu’elles n’accepteraient pas un vaccin contre la Covid-19 s’il leur était proposé, contre seulement neuf pour cent qui accepteraient de se le voir administrer sans contrainte, indique l’enquête.

Par ailleurs, 11 % ont déclaré qu’ils seraient prêts à se faire vacciner, en fonction de la source du médicament et de la personne qui l’administre.

En ce qui concerne le sexe, 80 % des femmes ont refusé de se faire vacciner, contre 72 % des hommes, tandis que seulement 16 % des femmes étaient d’accord avec la vaccination.

L’étude conclut également que l’âge n’influence pas le degré d’acceptation, et que les personnes ayant suivi un enseignement secondaire ou supérieur sont y compris plus « réticentes » que les autres. Les avis sont à peine partagés en fonction de la religion, 70 % des catholiques refusant le médicament, contre 79 % des protestants et 77 % des autres pratiquants, notamment les vaudouistes, les musulmans, les non-affiliés, les non-religieux ou les francs-maçons.

Une autre donnée révélatrice est que 99 % des personnes interrogées connaissent la maladie, mais que 63 % seulement sont au courant de la vaccination.

L’étude est publiée alors que le pays se prépare à commencer la vaccination avec l’arrivée des 130 000 premières doses d’AstraZeneca, par le biais du mécanisme Covax de l’Organisation mondiale de la santé, destiné à soutenir les nations disposant de peu de ressources.

Et ce dans un contexte où Haïti connaît une résurgence de la pandémie, avec un nombre de nouveaux cas multiplié par sept depuis mai dernier et un nombre de décès multiplié par six.

Selon le bilan le plus récent du portefeuille de la Santé, 16 775 personnes ont été diagnostiquées avec le virus du SARS-CoV-2 depuis mars 2020, dont 360 sont décédées de complications liées à la Covid-19 et 12 568 ont guéri.

Actuellement, plusieurs hôpitaux sont presque débordés et d’autres ont déjà commencé à refuser des patients par manque de lits.

peo/jcc/mem/ane

EN CONTINU
notes connexes