mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les prétentions des États-Unis de détruire la révolution dénoncées à Cuba

La Havane, 16 juin (Prensa Latina) La directrice générale adjointe pour les États-Unis du ministère cubain des Affaires étrangères, Johana Tablada, a déclaré mardi que les États-Unis ont l’intention de détruire la Révolution sur l’île pour étouffer les aspirations émancipatrices dans le monde. 

Sur son compte Twitter, la diplomate a rappelé qu’il y a 60 ans, Washington a pris les premières mesures économiques et commerciales contre ce pays des Caraïbes, ce qui ont donné lieu à la politique de blocus qui affecte également le secteur financier.

Les prétextes ont varié, mais le but est toujours d’éliminer la Révolution qui a récupéré au profit du peuple le contrôle de ses ressources naturelles et de son destin, et a mis fin à la domination néocoloniale, a-t-elle signalé.

Elle a en outre affirmé que depuis lors, ce pays avait voulu envoyer un signal clair à ceux qui, dans le monde entier, rêvent d’un modèle de société alternatif et progressiste visant à surmonter l’oppression, l’inégalité, l’iniquité et l’injustice sociale.

Tablada a déclaré que la résistance et les réalisations du peuple cubain, y compris au milieu de ce siège qualifié d’inhumain, constituent d’ailleurs un signe d’espoir pour ceux qui luttent pour un monde meilleur.

Le 23 juin prochain, le pays caribéen présentera le projet de résolution « Nécessité de mettre fin au blocus des États-Unis contre Cuba » lors de la reprise de la 75e période de sessions de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Cette demande a été massivement soutenue par la communauté internationale à 28 occasions consécutives depuis 1992.

peo/jcc/msm/evm

EN CONTINU
notes connexes