lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Nouvelle-Calédonie fixe la date de son référendum sur l’indépendance

Paris, 23 juin (Prensa Latina) Le Parlement de la Nouvelle-Calédonie a approuvé aujourd’hui la tenue du troisième référendum sur une indépendance de la France, qui permettrait sa pleine souveraineté, fixée par le gouvernement central au 12 décembre 2021. 

Le choix de cette date a été annoncé début juin à Paris par le ministre de l’Outre-mer Sébastien Lecornu après une semaine de discussions avec les délégations unionistes et indépendantistes sur l’avenir politique de l’archipel.

Les élus de la chambre autonome ont soutenu l’appel par 28 voix pour, 14 contre et 12 abstentions, avec d’importantes différences de position au sein de la coalition souverainiste.

De ce groupe, 12 députés qui ont rejeté les récents pourparlers de Paris et deux autres représentants de petits groupes ont manifesté leur refus à la tenue de ce référendum étant donné le manque de temps pour pouvoir disposer des conditions nécessaires à la campagne politique; tandis que 12 autres s’en sont abstenus.

Seuls les élus non-indépendantistes d’Avenir en confiance, de Calédonie unie et du Réveil océanien ont soutenu le projet de décret avec la date de convocation pour la fin de cette année au lieu de déplacer le vote en septembre 2022, comme le demandait la coalition indépendantiste.

La décision sera entérinée par le Conseil des ministres français le 30 juin.

Il s’agira du troisième et dernier référendum du processus de décolonisation mené dans le cadre de l’Accord de Nouméa (1998), après que lors des deux précédents les partisans de l’union avec la France aient obtenu 56,7 % des voix, en novembre 2018, et 53,3 %, en octobre 2020.

peo/jcc/mem/acm

EN CONTINU
notes connexes