mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël bombarde Gaza et restreint la zone de pêche

Tel Aviv, 26 juillet (Prensa Latina) Israël a bombardé plusieurs cibles dans la bande de Gaza tout en réduisant la zone de pêche de l’enclave côtière, où vivent deux millions de personnes, de 12 à six milles nautiques, a annoncé l’armée aujourd’hui. 

Selon un communiqué de l’armée, des avions de chasse ont tiré plusieurs missiles la nuit dernière sur des cibles présumées du Mouvement de la résistance islamique (Hamas), qui contrôle le territoire palestinien depuis 2007.

Selon le communiqué, les frappes ont été effectuées en réponse au lancement de ballons incendiaires depuis Gaza qui ont provoqué de petits incendies dans le sud d’Israël.

Le porte-parole du Hamas, Hazem Qasim, a qualifié les raids israéliens de « tentative ratée de montrer sa propre impuissance et de restaurer l’image ternie de son armée » après les affrontements de mai dernier.

Les troupes d’occupation ont bombardé l’enclave pendant 11 jours ce mois-là, mais n’ont pas réussi à arrêter les tirs de roquettes des milices sur leur territoire. Plus de 250 Palestiniens et 13 Israéliens ont été tués au cours des affrontements.

Tel Aviv a de même annoncé qu’il réduirait de moitié « avec effet immédiat » la zone de pêche dans la bande de Gaza jusqu’à nouvel ordre.

Depuis les affrontements de mai, l’État juif a intensifié son blocus économique et commercial de la bande de Gaza.

Les autorités israéliennes ont empêché hier l’entrée de 25 camions chargés de carburant pour alimenter l’unique centrale électrique de la bande.

« De nouvelles restrictions à Gaza ne feront que générer une explosion face à l’occupation », a déclaré à la radio locale Abd al Latif al Qanou, porte-parole du Hamas.

Notre peuple ne continuera pas à rester les bras croisés face au siège et aux actions visant à entraver la reconstruction de la bande, a-t-il souligné, en faisant référence aux dommages causés par les bombardements du mois de mai.

Les experts et les commerçants de la bande ont mis en garde il y a une semaine contre l’effondrement du secteur productif dans le territoire en raison des attaques israéliennes menées il y a un peu plus de deux mois.

Plus de mille installations économiques ont été détruites. « S’il n’y a pas de solutions rapides, l’économie locale s’effondrera, ce qui augmentera encore les taux de chômage et de pauvreté », a averti Ali al-Hayek, chef de l’Association des hommes d’affaires palestiniens.

De son côté,  Mohammed Abu Jayyab, un économiste vivant à Gaza, a accusé Tel Aviv de cibler des actifs économiques vitaux.

La Banque mondiale a évalué à 570 millions de dollars les pertes subies par l’enclave à la suite du bombardement.

jcc/mem/rob

EN CONTINU
notes connexes