vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba condamne les sanctions de l’Union européenne contre le Nicaragua

La Havane, 3 août (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a condamné aujourd’hui les sanctions imposées par l’Union européenne (UE) à l’encontre de la vice-présidente du Nicaragua, Rosario Murillo, et de sept autres citoyens de ce pays. 

Sur son compte Twitter, le plus haut représentant de la diplomatie de l’île a dénoncé le fait que l’UE recourt une fois de plus à la politique de deux poids, deux mesures et à la politisation des droits de l’Homme, en ingérence flagrante dans les affaires intérieures de cette nation d’Amérique centrale.

Les mesures coercitives imposées la veille par le bloc communautaire comprennent également la présidente de la Cour suprême de justice, Alba Luz Ramos, et le titulaire de l’Assemblée nationale (Parlement), Gustavo Porras.

Parmi les personnes sanctionnées figurent également la Procureur général, Ana Julia Porras; les commissaires de la Police nationale, Fidel Domínguez et Juan Antonio Valle; le conseiller présidentiel Bayardo Arce et le directeur de la chaîne de télévision Canal 8, Juan Carlos Ortega Murillo.

Ces actions de l’UE contre le Nicaragua concernent au total 14 fonctionnaires et hautes autorités de ce pays, qui se voient interdire de voyager ou de transiter par le territoire communautaire sous prétexte de prétendues violations des droits de l’Homme ou d’actions portant atteinte à la démocratie.

Selon le communiqué publié par ce bloc, les citoyens et les entreprises des nations de ce bloc sont soumis à l’interdiction de mettre des fonds à disposition des personnes sanctionnées.

peo/mem/evm

EN CONTINU
notes connexes