vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Condamnation des plans expansionnistes israéliens à Jérusalem-Est

Tel-Aviv, 9 août (Prensa Latina) Deux organisations israéliennes de défense des droits des Palestiniens ont dénoncé aujourd’hui les nouveaux plans expansionnistes du gouvernement de Tel-Aviv en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. 

L’organisation Paix maintenant rejeté la proposition de construire neuf mille logements sur l’ancien aéroport d’Atarot, à Jérusalem-Est, dans une zone située entre les localités palestiniennes de Kfar Aqab, Qalandia et A Ram.

Si elle est approuvée et construite, elle sera la première colonie dans cette zone de la ville depuis 1997, lorsque le gouvernement de l’époque de Benjamin Netanayhu a érigé la colonie de Har Homa, a dénoncé l’organisation non gouvernementale (ONG) sur son site Web.

C’est un plan très dangereux parce qu’il porterait un coup mortel à la solution de deux États car il est projeté au cœur de la continuité territoriale urbaine palestinienne, a souligné l’organisation.

Paix Maintenant a souligné que l’initiative empêche la création d’un futur État palestinien avec cette partie de la ville comme capitale. Les autorités israéliennes lancent également d’autres projets : l’agrandissement de Har Homa, la construction d’un nouveau quartier à Givat Hamatos et d’un troisième près de la colonie de Maale Adumim, tous à l’intérieur ou à proximité de cette ville.

L’un ou l’autre de ces plans, sans parler de leur effet combiné, fragmentera l’intégrité de la Jérusalem palestinienne et s’ajoutera aux obstacles existants à une capitale palestinienne dans la ville, réduisant ainsi les perspectives d’une future solution à deux États, a ajouté l’ONG Ir Amim.

L’exécutif de coalition israélien actuel est divisé sur l’expansion et la construction de nouvelles colonies de peuplement dans les zones palestiniennes.

Alors que Yamina, la formation du premier ministre ultranationaliste Naftalí Bennett, et Nouvel Espoir soutiennent cette stratégie, la formation islamiste Raam et de gauche Meretz rejettent purement et simplement cette possibilité.

Selon les données officielles palestiniennes, Israël a construit plus de 31 000 logements dans les 144 colonies situées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis 2004 et a érigé 139 postes avancés supplémentaires pour de futures colonies.

Pendant ce temps, le nombre de colons est passé de 415 mille il y a 17 ans à 660 mille en 2019, malgré le rejet de la communauté internationale et des résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

peo/mem/rob

EN CONTINU
notes connexes