samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU se concentre sur le maintien de sa présence en Afghanistan

Nations Unies, 17 août (Prensa latina) L’équipe de l’ONU en Afghanistan travaille aujourd’hui à s’adapter à la situation sécuritaire complexe, suite à la déclaration du secrétaire général de l’organisme multilatéral, António Guterres, selon laquelle ils maintiendraient leur présence dans ce pays. 

Comme il l’a souligné la veille au Conseil de Sécurité, la communauté internationale ne doit pas abandonner le peuple de cette nation eurasienne en ce moment de grande nécessité.

L’ONU restera sur le territoire afghan et honorera son engagement d’appuyer le peuple, a souligné Guterres lors d’une réunion d’urgence de cet organisme convoquée après que les Taliban aient pris le contrôle de Kaboul.

La communauté internationale doit s’unir et agir d’une seule voix pour plaider en faveur d’un gouvernement inclusif en Afghanistan et du respect des droits de l’Homme en général et des droits des femmes en particulier, a déclaré le diplomate portugais à la presse.

Il a également souligné qu’il était urgent de faire en sorte que le terrorisme ne trouve plus de refuge dans ce pays, ce qui exige l’unité du Conseil de Sécurité.

Pour sa part, le Conseil a publié lundi un communiqué en faveur de la création d’un nouveau gouvernement en Afghanistan, qui inclurait différents secteurs de la population, comme les femmes.

Selon le document, ce conflit ne peut être résolu que par la voie politique et de manière à garantir les droits de tous.

‘Ni les Taliban ni aucun autre groupe afghan ne doivent soutenir les terroristes opérant sur le territoire de tout autre pays’, indique le communiqué, en soulignant que ce territoire ne doit pas représenter une menace pour d’autres États.

Ce lundi, le mouvement taliban a déclaré la fin de la guerre après l’entrée de ses combattants à Kaboul et le départ du président Ashraf Ghani de la nation.

Près de 20 ans après avoir cédé le pouvoir à la suite d’une invasion menée par les États-Unis, le mouvement Taliban a repris le contrôle de la majeure partie de l’Afghanistan et nombreux analystes considèrent que cette offensive éclaire représente la défaite militaire nord-américaine.

Pour sa part, le président des États-Unis, Joe Biden, s’est déclaré fermement résolu à retirer complètement les troupes nord-américaines, alors que le pays eurasien se trouve dans une situation pire à celle d’octobre 2001, lorsque Washington l’a envahi.

Des centaines de personnes tentent de quitter le territoire et de fortes répercussions régionales sont attendues.

peo/asg/ifb

EN CONTINU
notes connexes