samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le leader du Sahara Occidental demande l’intervention de l’ONU

Alger, 19 août (Prensa Latina) Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a exhorté le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à intervenir pour faire cesser les actions illégales marocaines dans son pays, rapporte aujourd’hui un communiqué diffusé ici. 

Parmi les illégalités, le président sahraoui, Brahim Ghali, a inclus les élections prévues pour le mois prochain au Sahara Occidental par les forces d’occupation de la monarchie alaouite.

La missive a qualifié les pratiques et les mesures du Maroc au Sahara occidental d’activités coloniales  illégales qui n’ont aucune influence sur le statut juridique de territoire non autonome en attente de décolonisation reconnu par l’ONU.

Le Président a rappelé que, depuis plus de trente ans, le Front Polisario reste attaché à un règlement pacifique du conflit et fait preuve de la plus grande retenue pour maintenir le cessez-le-feu, malgré les actions déstabilisatrices de l’État occupant de zones du Sahara Occidental.

Il a ensuite souligné qu’ ‘en raison de l’absence d’une position forte, claire et ferme de la part de l’Assemblée Générale des Nations Unies et du Conseil de Sécurité, depuis le 13 novembre dernier le territoire du Sahara Occidental a connu de graves événements en raison de la violation marocaine du cessez-le-feu de 1991… ‘.

Le président sahraoui a fait valoir dans sa lettre à Guterres que ces circonstances ont conduit à la rupture du cessez-le-feu et à la reprise de la guerre dans la région.

peo/mgt/msl

EN CONTINU
notes connexes