jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie proteste auprès de l’ONU contre les agressions répétées d’Israël

Damas, 3 septembre (Prensa Latina) Le Ministère syrien des Affaires étrangères a demandé aujourd’hui à l’Organisation des Nations Unies (ONU) de condamner et de mettre immédiatement fin aux frappes aériennes répétées d’Israël contre son territoire national. 

Les autorités israélienne persistent dans leurs politiques et leurs crimes contre la souveraineté des pays de la région et ont commis ces dernières heures une nouvelle agression au moyen de missiles tirés depuis l’espace aérien libanais contre les environs de Damas, a dénoncé le ministère syrien dans deux lettres adressées au secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de Sécurité.

Il a qualifié ces attaques de lâches et manifesté qu’elles s’inscrivent dans une longue série de violations de la souveraineté de la Syrie par Tel-Aviv, son soutien à des groupes terroristes et ses efforts constants pour faire obstacle à une solution politique dans le pays du Levant.

Nous mettons en garde Israël contre les conséquences dangereuses de ces agressions qui sont commises sous de faux prétextes, a-t-il affirmé.

Ces actions, selon le ministère, n’empêcheront pas le Gouvernement de Damas de poursuivre la lutte contre les organisations terroristes qui, tôt ou tard, seront vaincues et éradiquées de tout le territoire national.

La Syrie a en outre exigé que l’ONU assume ses responsabilités dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et qu’Israël rende compte de ses attaques en vertu de la charte des Nations Unies et des résolutions internationales, en particulier celles liées à la lutte contre le terrorisme.

Vendredi matin, les batteries de défense antiaérienne de l’armée syrienne ont repoussé une nouvelle attaque israélienne contre la capitale.

Selon les autorités syriennes, Israël a perpétré en 2020 une centaine d’agressions contre le territoire syrien, et déjà plus de 23 lors de l’année en cours.

Damas a condamné ces actes à plusieurs reprises et a déploré le silence de l’ONU à ce sujet, tout en réaffirmant son droit légitime de défendre l’intégrité et la souveraineté du territoire national par tous les moyens légitimes.

peo/mgt/fm/gdc

EN CONTINU
notes connexes