dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’armée israélienne a tué plus de 320 Palestiniens en près de neuf mois

Ramallah, 25 septembre (Prensa Latina) Les troupes israéliennes ont tué 321 Palestiniens et en ont blessé plus de 15 300 depuis le début de l’année au 20 septembre dernier, a dénoncé aujourd’hui une institution de l’ONU.

Dans son rapport bimensuel, le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a précisé que 263 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, la plupart lors de l’agression de 11 jours en mai, et 58 en Cisjordanie.

Dans le même temps, 13 073 palestiniens ont été blessés sur la rive occidentale et 2 300 dans l’enclave côtière, où vivent plus de deux millions de personnes.

Au cours de ces presque neuf mois, 15 Israéliens ont perdu la vie et 1 030 ont été blessés par des actions palestiniennes, a signalé le rapport.

L’OCHA souligne que rien que du 7 au 20 septembre, les militaires de Tel-Aviv ont blessé 568 Palestiniens, dont 73 enfants.

Prenant la parole hier devant la 76e session de l’Assemblée générale des Nations unies, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé cet organisme à convoquer une conférence internationale de paix.

Nous sommes à la croisée des chemins, nous en avons assez. Cette situation ne peut plus durer et notre peuple ne peut plus le supporter, a souligné le Abbas.

Le colonialisme et l’apartheid sont interdits par le droit international et sont des crimes à affronter, et il y a un régime à démanteler, a-t-il déclaré.

Israël croit pouvoir poursuivre ses politiques pour nous voler nos terres, étouffer notre économie et nous empêcher de respirer l’air de la liberté tout en promouvant sans cesse un faux récit qui ignore le droit historique du peuple palestinien à sa patrie, a-t-il affirmé.

peo/msm/rob

EN CONTINU
notes connexes