jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Nations Unies signalent les défis majeurs du processus de paix en Colombie

Nations Unies, 30 setembre (Prensa Latina) Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné les défis importants auxquels est confronté aujourd’hui le processus de paix en Colombie pour pouvoir être consolidé sur le long terme, comme la violence qui prévaut, notamment avec l’assassinat  de 43 défenseurs des droits cet été.

La présence de l’État doit être renforcée pour mettre un terme à ces agressions, selon le dernier rapport du titulaire sur la question, publié sur le site officiel des Nations Unies.

Selon ce rapport, qui couvre la période du 26 juin au 24 septembre 2021, 14 ex-combattants des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) ont été tués, ce qui porte à 292 le nombre des anciens guérilléros assassinés depuis la signature de l’Accord de paix, il y a cinq ans.

La mission de l’ONU dans ce pays a également enregistré une ‘détérioration importante de la sécurité’ des ex-guérilleros dans les départements du Cauca, de Nariño et de Valle del Cauca.

Par ailleurs, le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme a reçu des informations faisant état du meurtre de 43 défenseurs des droits durant cette courte période, soit 158 depuis début 2021.

En outre, 11 massacres ont été documentés, faisant 38 victimes, et 16 autres sont en cours de vérification, indique le site d’information numérique de l’ONU.

Pour sa part, le Gouvernement colombien s’efforce à afficher un tableau de succès dans ses programmes de mise en œuvre de l’Accord de paix, malgré les nombreuses plaintes et revendications de citoyens et d’organisations politiques et sociales.

peo/mem/ifb

EN CONTINU
notes connexes