samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU s’étonne de la déclaration de l’Éthiopie sur son personnel

Nations Unies, 30 septembre (Prensa Latina) Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré aujourd’hui être surpris d’apprendre que le gouvernement éthiopien avait déclaré persona non grata sept fonctionnaires de l’organisme multilatéral dans ce pays.

Parmi ces sept personnes se trouvent de hauts représentants humanitaires des Nations Unies, a souligné le titulaire dans un communiqué.

Toutes les opérations de l’ONU sont régies par les principes fondamentaux d’humanité, d’impartialité, de neutralité et d’indépendance, a-t-il déclaré.

Nous travaillons maintenant avec le Gouvernement d’Addis-Abeba dans l’espoir que le personnel concerné sera autorisé à poursuivre son important travail, a-t-il indiqué.

En Éthiopie, a-t-il manifesté, l’agence multilatérale fournit une aide vitale, notamment des vivres, des médicaments, de l’eau et des fournitures sanitaires, à une population qui en a désespérément besoin.

‘J’ai toute confiance dans le personnel de l’ONU qui fournit ce travail en Ethiopie’, a souligné Guterres en réaffirmant l’engagement de continuer à apporter une aide humanitaire dans ce pays.

Le Gouvernement éthiopien a déclaré persona non grata sept fonctionnaires d’agences des Nations Unies et les a sommées de quitter le pays dans les 72 heures, avec le début du décompte régressif à partir d’aujourd’hui.

Les personnes accusées d’ingérence dans les affaires intérieures de ce territoire africain appartiennent aux délégations de l’Unicef, du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

peo/msm/ifb

EN CONTINU
notes connexes