samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Décision israélienne de déclarer des ONG palestiniennes terroristes

Ramallah, 23 octobre (Prensa Latina) Les autorités et divers secteurs politiques et sociaux palestiniens ont condamné aujourd’hui la décision d’Israël de déclarer terroristes six organisations non gouvernementales (ONG) présentes en Cisjordanie.

Cette calomnie est une attaque stratégique contre la société civile palestinienne et le droit fondamental de notre peuple à s’opposer à l’occupation illégale, a dénoncé dans un communiqué le Ministère des Affaires étrangères.

Le ministère a déclaré que cette action faisait partie de la stratégie systématique et implacable contre les organisations de la société civile palestinienne et les principaux défenseurs des droits de l’Homme.

Pour sa part, le Premier ministre Muhammad Shtayyeh a considéré ce fait comme une grave violation du droit international, étant donné que les institutions attaquées opèrent selon le droit palestinien et sont liées à des institutions mondiales.

Le mouvement du Fatah a également rejeté la décision et a appelé à la solidarité internationale.

Cette action vise à faire taire les voix qui dénoncent les crimes israéliens contre l’humanité et les violations flagrantes du droit international et du droit humanitaire, a souligné le porte-parole du Fatah, Usama Qawasmi.

L’ONG Al Haq, qui figure sur la liste, a refusé d’être désignée comme terroriste par le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz.

‘Ces accusations sans fondement représentent une escalade alarmante et injuste des attaques contre le peuple palestinien dans sa lutte pour la liberté, la justice et le droit à l’autodétermination’, a déclaré Al Haq.

Ces organisations palestiniennes ne sont pas des terroristes, l’occupation est elle bien du terrorisme, a écrit sur Twiter le législateur arabo-israélien Ayman Odeh, dirigeant de l’alliance Liste conjointe.

Israël a annoncé hier dans un communiqué déclarer terroristes l’Union des comités des femmes palestiniennes, l’Association pour les droits de l’Homme et le soutien aux prisonniers, le Centre de Recherche et de Développement Bisan, l’Union des comités du travail agricole, Al Haq et la Défense internationale de l’enfance.

peo/msm/rob

EN CONTINU
notes connexes