mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’État islamique a revendiqué l’attentat provoquant une panne d’électricité en Afghanistan

Kaboul, 23 octobre (Prensa Latina) Le groupe terroriste État Islamique en Irak et au Levant (EIIL) a revendiqué aujourd’hui l’explosion qui a détruit les lignes électriques et laissé la capitale afghane dans l’obscurité.

L’organisation a revendiqué la responsabilité de l’explosion d’un pylône électrique qui a coupé la principale ligne de transport d’énergie de Kaboul jeudi dernier, a déclaré l’agence de presse afghane The Khaama Press.

Le courant sera rétabli ce soir, a ajouté la source.

Par ailleurs, le Ministère de l’Intérieur afghan a annoncé l’arrestation de trois personnes accusées d’avoir fait exploser la tour haute tension.

Le secteur de l’électricité en Afghanistan est fortement tributaire de l’énergie importée, le pays achetant 80 pour cent de cet approvisionnement à l’Iran, au Tadjikistan et à l’Ouzbékistan.

Il s’agit d’un nouveau coup porté aux efforts proclamés par le mouvement Taliban afin de stabiliser le pays, plus de deux mois après leur accession au pouvoir à Kaboul.

Depuis que les moudjahidines ont pris le contrôle de l’Afghanistan, les attaques de l’État islamique à leur encontre se sont multipliées.

Le mouvement Taliban a conquis ce pays d’Asie centrale alors que les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN retiraient leurs troupes après 20 ans d’occupation, des milliards de dollars de dépenses militaires et des milliers de civils tués.

Les fondamentalistes islamiques radicaux dominent une nation plus appauvrie qu’il y a deux décennies, avec 11 millions de réfugiés à l’étranger, 5 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays et la majorité de la population au bord de la famine.

peo/mem/abm

EN CONTINU
notes connexes