vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba recherche des alternatives économiques sans négliger les l’attention aux personnes vulnérables

La Havane, 27 octobre (Prensa Latina) Cuba cherche aujourd’hui des alternatives pour surmonter le moment difficile que vit l’économie du pays, mais sans négliger l’attention aux personnes vulnérables, a signalé le vice-premier ministre Alejandro Gil. 

Devant les députés de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire (Parlement), le ministre de l’Economie et de la Planification a expliqué que plus de 300 millions de dollars, collectés par les ventes en devises étrangères dans le réseau commercial de la nation, ont été réinvestis pour la vente de produits essentiels en monnaie nationale.

‘Si nous n’avions pas introduit cette mesure, le scénario serait plus complexe’, a souligné Gil en faisant référence aux critiques concernant la décision de distribuer des produits en monnaies librement convertibles (MLC), ajoutant que cette disposition a également permis d’acheter des aliments et des médicaments sur le marché international.

À la fin du mois de septembre, la circulation commerciale des biens et des services affichait un déficit d’offres de 16,5 milliards de pesos (environ 687 millions de dollars), ce qui se traduit par un manque de produits sur le réseau de détail, particulièrement dans les ventes en pesos cubains.

Cela a un impact sur les processus inflationnistes, a expliqué le ministre, qui a mentionné les 35 mesures que le gouvernement cubain a adoptées au cours de l’année pour augmenter l’offre.

C’est la voie à suivre pour résoudre ce problème, a-t-il souligné, en y ajoutant l’augmentation de la production, la recherche de l’efficacité et la diversification de l’économie.

Il a toutefois appelé à faire face à cette situation avec la participation du peuple, qui a beaucoup à apporter dans la lutte contre les comportements d’accaparement et de spéculation.

En matière d’efficacité, il a toutefois averti que, bien que le système des entreprises d’État, pilier de l’économie cubaine, ait réalisé des ventes nettes de 105,9 pour cent jusqu’à la fin septembre par rapport au plan prévu, et que 1 368 entités ont réalisé des bénéfices, environ 500 d’entre elles, environ 30 pour cent, ont subi des pertes.

Bien que certaines de ces pertes aient été planifiées au cours du processus de réorganisation économique mis en place dans le pays, et que d’autres entités aient été affectées par le manque de ressources et de matières premières, l’inefficacité persiste, comme en témoigne le fait que 762 entreprises ne parviennent pas à atteindre le plan de production.

Gil a souligné qu’en dépit d’un scénario défavorable, la nation caribéenne a créé près de 200 mille emplois, dont 48 % dans le secteur non étatique.

De même, l’État a assuré la protection salariale de 116 mille travailleurs qui ne pouvaient toujours pas travailler en raison de la Covid-19.

peo/mem/kmg

EN CONTINU
notes connexes