samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les branches économiques cubaines appliquent des stratégies de relance

La Havane, 27 octobre (Prensa Latina) Les ministres cubains de l’Agriculture, de l’Industrie alimentaire, de l’Énergie et des Mines ont présenté aujourd’hui devant l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (parlement) certaines  actions promues par ces secteurs afin de surmonter les difficultés économiques.

La responsable de l’agriculture, Idael Pérez, a informé les députés des graves effets subis avec la livraison d’intrants pour la production agricole en mettant en valeur la volonté politique qui se traduit dans l’adoption de 63 mesures visant à augmenter la production alimentaire.

Selon des informations rendues publiéques jeudi dernier, la nation des Caraïbes avait importé à la fin du mois de septembre pour un montant de 1,348 milliard de dollars des denrées alimentaires.

Ces chiffres soulignent la nécessité de rendre l’agriculture plus dynamique, ce pour quoi il est nécessaire d’améliorer des aspects tels que les chaînes de production, et de mieux profiter de l’accès à la commercialisation des devises et aux nouvelles formes de financement, a déclaré M. Pérez.

Le secteur compte 400 000 producteurs et environ 5 000 coopératives, néanmoins  «  le plus grand défi est de parvenir à plus d’efficacité des entreprises publiques et à une meilleure synergie avec les producteurs privés ». Des problèmes s’imposent au niveau des contrats et du non-paiement des producteurs agricoles.

Il y a en outre  des réserves sur les liens productifs avec les mini-industries, le développement local et l’application de la science et de l’innovation permettant de remplacer les importations.

Pour sa part, le ministre de l’énergie et des mines  Liván Larronte a expliqué que le pays a conçu une stratégie pour récupérer la capacité de production d’électricité d’ici la fin de l’année et à plus long terme.

Progressivement, 609 mégawatts devraient être rendus au système électrique national et cela afin d’être en mesure de surmonter la situation complexe actuelle due aux effets causés par le fonctionnement des centrales, au manque de financement qui retarde la maintenance et au blocus des États-Unis.

jcc/mem/kmg

 
EN CONTINU
notes connexes