vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le vice-ministre cubain des affaires étrangères salue les liens de l’Italie avec l’Amérique latine

Par Frank González

Rome, 29 octobre (Prensa Latina) Le vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Gerardo Peñalver, rentre aujourd’hui dans son pays satisfait des résultats de la 10e Conférence Italie-Amérique latine et Caraïbes, à laquelle il a participé en tant que représentant de Cuba. 

La réunion organisée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (Maeci) et l’Institut italo-latino-américain (IILA) a réuni 17 ministres des affaires étrangères et 10 vice-ministres du même nombre de pays.

« Personnes, Planète et Prospérité. L’avenir d’un vieux partenariat » : voici le thème central de la réunion axée sur le redressement après l’impact dévastateur de la pandémie de Covid-19, lié aux efforts déployés pour atteindre les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations unies.

« Nous sommes venus  réaffirmer notre volonté, avec les autres pays d’Amérique latine et des Caraïbes, de renforcer la relation de coopération établie avec l’Italie ».

Dans ce sens, Peñalver a mentionné l’exploration de nouveaux fronts de coopération dans des domaines comme le développement durable, l’environnement, l’économie circulaire et les villes vertes qui  » viennent mettre en vigueur les priorités de la coopération de l’Italie avec l’Amérique latine et les Caraïbes « .

L’importance de ces liens, y compris dans le contexte de l’Union européenne, a été abordée à l’ouverture de l’événement par le président de la République, Sergio Mattarella.

«Nous pouvons dire que l’Italie est devenue un moteur pour les liens avec l’Amérique latine et les Caraïbes,  notamment avec Cuba à travers l’accord de dialogue politique et de coopération, le développement du commerce, le dialogue politique, les échanges culturels et la coopération», a déclaré le diplomate.

Lors du dialogue avec Maeci, la vice-ministre Marina Sereni a exprimé son intention de se rendre à La Havane dans les prochains mois pour participer au sixième cycle de consultations politiques inter-chancellerie.

« Nous avons parlé de la possibilité de développer des projets liés à ces nouveaux thèmes de l’économie circulaire et les villes vertes, et de continuer à développer les projets actuels dans d’autres domaines tels que le patrimoine et l’agriculture », a ajouté la secrétaire générale de l’IILA, Antonella Cavallari

Le vice-chancelier s’est entretenu avec les présidents des commissions des affaires étrangères du Sénat, Vito Petrocelli et de la Chambre des députés Piero Fasino, ainsi qu’avec des représentants de la Communauté de Sant’Egidio.

Ce  programme répond à nos attentes et a confirmé que les relations entre l’Italie et Cuba continuent de progresser.

« Je pense que l’Italie a également la possibilité de jouer un rôle pertinent comme président du G20 et coprésident de la COP26 (Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) afin d’exercer une influence favorable sur le succès des négociations sur le changement climatique », vers un ordre international plus solidaire et plus juste, vers la rectification des modèles traditionnels de production et de consommation.

L’Italie a maintenant l’occasion de diriger ces processus ayant  une signification énorme non seulement pour Cuba et l’Union européenne, mais aussi pour l’humanité dans son ensemble.

jcc/jha/fgg/cvl

EN CONTINU
notes connexes