lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

COP26: Cuba met en garde contre les objectifs médiatiques de réduction des émissions

Londres, 2 novembre (Prensa Latina) Cuba a alerté aujourd’hui, lors du sommet sur le climat qui se tient à Glasgow, en Écosse, sur les objectifs médiatiques de réduction des émissions de carbone car ils peuvent menacer le droit au développement des pays les plus pauvres.

L’avertissement a été lancé par la ministre de la Science, de la Technologie et de l’Environnement de l’île caribéenne, Elba Rosa Pérez, lors d’une rencontre avec des dirigeants de pays en voie de développement qui s’est tenue ce mardi dans le cadre de la vingt-sixième Conférence des Parties (COP26).

Lors de la réunion convoquée par le président de la Bolivie, Luis Arce, en sa qualité de coordonnateur du Groupe des pays en développement animés du même esprit, Pérez a fait valoir que l’objectif de la neutralité carbone à l’horizon 2050, ainsi que d’autres objectifs qui visent à s’imposer en dehors de l’Accord de Paris de 2015, peuvent affecter des pays qui ne sont pas précisément responsables du changement climatique.

La ministre a ajouté que les pays en développement doivent défendre leur droit de progresser sur le plan économique tout en protégeant la planète, mais toujours selon le principe que les engagements pris sont en harmonie avec les plans et les circonstances nationales.

Pérez a également rejeté l’application de mesures unilatérales, en particulier celles qui impliquent l’exclusion ou la limitation des pays à recevoir des fonds et un appui internationaux pour faire face aux changements climatiques.

La chef de la délégation cubaine à la COP26, qui se déroulera dans la ville écossaise jusqu’au 12 novembre, a également participé ce mardi à une rencontre tenue par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avec les représentants de Cuba, du Nicaragua et du Venezuela, membres hispanophones de l’Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique-Traité de commerce des peuples (ALBA-TCP).

Guterres a souhaité connaître les positions du bloc sur les sujets les plus importants de l’événement, y compris les nouveaux objectifs de financement pour aider les pays en développement à respecter les engagements en matière d’environnement pris à Paris il y a six ans.

peo/jha/nm

EN CONTINU
notes connexes