mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Etats-Unis financent la subversion contre Cuba par le biais de prix internationaux

La Havane, 9 novembre (Prensa Latina) L’Agence Centrale de Renseignement (CIA) des Etats-Unis a conçu la formule de remise d’argent par le biais de prix internationaux, certains très reconnus, pour masquer le paiement à la contre-révolution à Cuba, ont dénoncé aujourd’hui des médias locaux. 

Selon le portail web Cubadebate, la manière de faire parvenir les commissions par le biais de prix offre la possibilité d’allouer des sommes d’argent élevées, en les justifiant par de prétendus actes de « lutte pour les droits de l’Homme » et sont une tentative d’éluder les plaintes de la nation caribéenne quant à la subversion orchestrée.

Le site signale que les paiements à la contre-révolution par des prix, dont beaucoup sont de milliers de dollars ou d’euros, ont été remis à des personnes comme Yoani Sánchez, devenue bloggeuse après avoir été recrutée en Espagne en 2004 par l’agent de la CIA Carlos Alberto Montaner.

Dans le but de la positionner internationalement, à seulement un an de la sortie de son blog, le magazine nord-américain TIME l’a sélectionné en 2008 parmi les 100 personnes les plus influentes du monde, fait répété en 2021 avec le contre-révolutionnaire Luis Manuel Otero Alcántara.

La revue People a également choisi Sánchez comme l’une des 25 personnes les plus remarquables d’Amérique latine, « des actions qui ont servi de base pour lancer une cascade précipitée de prix, quelque chose d’unique dans l’histoire de l’intellectualité latino-américaine », a signalé Cubadebate.

Selon l’article, Yoani Sánchez est la cubaine qui a reçu le plus de prix sans présenter d’œuvre intellectuelle, mais uniquement grâce à son action subversive.

En octobre dernier, la Fondation Oxi Day de Washington a décerné le Prix du Courage 2021 à Otero Alcántara, chef du groupuscule contre-révolutionnaire San Isidro, et lui a octroyé 5 000 dollars.

Un autre exemple de cette formule est la façon dont la mission diplomatique du Royaume de Norvège à La Havane a reconnu par le biais de son fonds pour le cinéma cubain de 2021 les parcours du réalisateur Carlos Lechuga et du dramaturge Yunior Garcia, tous deux contre-révolutionnaires.

Par ailleurs, Tania Bruguera, liée pendant des années à des activités subversives, a récemment reçu le Prix Velázquez des Arts Plastiques, remis chaque année par le Ministère de la Culture espagnol et accompagné de 100 000 euros.

Cette méthode de financement des actions visant à détruire la stabilité politique d’un pays a commencé avec le célèbre Prix Sakharov, remis pour la première fois en 1988 par le Parlement Européen et attribué à des opposants présumés de nations aux gouvernements non conformes aux États-Unis.

peo/mem/cgc

EN CONTINU
notes connexes