dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba défend la solidarité et le multilatéralisme face aux défis mondiaux

Paris, 11 novembre (Prensa Latina) La ministre de l’Education de Cuba, Ena Elsa Velázquez, a plaidé aujourd’hui à l’Unesco pour la solidarité et le multilatéralisme en tant que réponses aux défis mondiaux, dont la Covid-19 et le changement climatique.

Intervenant lors du débat de politique générale de la 41e Conférence générale de l’Unesco, l’un de ses trois organes de gouvernance, la ministre a souligné que la lutte contre la pandémie a mis en évidence l’urgence de l’unité, de la coopération et de la solidarité internationales, ainsi que la précieuse contribution des institutions multilatérales.

Selon Velázquez, il est également essentiel, dans le contexte mondial actuel, d’investir dans l’éducation, en faveur de la diversité culturelle, la protection et la sauvegarde du patrimoine, la recherche scientifique et la réduction du fossé technologique, pour rendre possible un développement durable et inclusif.

« Une attention particulière doit être accordée aux plus vulnérables, parmi eux, les petits Etats insulaires en développement », a-t-elle manifesté lors du forum, qui s’est tenu le troisième jour de cette Conférence générale prévue dans cette capitale jusqu’au 24 novembre.

La ministre cubaine a souligné le leadership et le rôle de l’Unesco face aux défis de l’humanité, et a mis en avant ses efforts pour garantir une éducation inclusive et équitable de qualité, ainsi que pour promouvoir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

À cet égard, elle a insisté sur le fait que l’éducation dans le monde doit rester la priorité de l’engagement politique et financier, et a jugé inadmissible que des millions d’enfants continuent de ne pas avoir accès à l’éducation.

Dans son discours, Velázquez a réaffirmé le ferme attachement de Cuba aux valeurs et aux principes de l’Unesco, qu’elle a félicitée pour son 75e anniversaire, et a réitéré son soutien à l’entité multilatérale dans la recherche de la paix et la promotion du développement durable.

La chef de la délégation du pays caribéen à la 41e Conférence générale a assuré lors de la rencontre que la Révolution cubaine a été déterminante pour que la plus grande des Antilles puisse traduire en réalité les engagements pris avec l’Unesco.

Aujourd’hui, l’île montre des indicateurs éducatifs qui sont reconnus au niveau mondial, notre peuple jouit de l’accès le plus large à la meilleure et la plus diverse culture universelle et la science apporte des avantages sociaux remarquables, a-t-elle manifesté.

À cet égard, elle a illustré les réalisations de Cuba et de la Révolution avec la création de trois vaccins ayant démontré leurs efficacité contre la Covid-19, et les études en cours de deux autres candidats vaccinaux pour lutter contre la maladie virale.

Velázquez a déclaré que ces résultats et d’autres démontrent la volonté d’un peuple qui ne baisse pas le bras et ne se rend pas, malgré la « le blocus économique, commercial et financier le plus inhumain et le plus long jamais imposé à quelque nation que ce soit, et renforcé de manière opportuniste et criminelle dans le contexte difficile de la Covid-19 ».

peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes