mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Manipulation médiatique contre Cuba depuis les États-Unis

Washington, 15 novembre (Prensa Latina) Le co-fondateur du Mouvement anti-blocus à Cuba (NEMO), Manuel Tejeda, a dénoncé aujourd’hui la manipulation médiatique contre l’île dont fait écho la chaîne nord-américaine CNN.

Dans un article paru dans El Diario Latinoamericano, un journal numérique hispanophone aux États-Unis, l’activiste a affirmé que CNN, le réseau qui autrefois se vantait d’objectivité, est entré dans le jeu de la manipulation « quasi naïve » de la réalité cubaine.

Tejeda a répondu à l’article diffusé par ce média d’information sur la nation caribéenne, intitulé « ABC des protestations convoquées pour le 15 novembre à Cuba ».

Dans le style de toute calomnie vulgaire, dans ce texte, CNN ne ment pas, mais adapte la vérité d’une manière à ce que cela ressemble à une analyse complète et impartiale des événements sur l’île, a déclaré Tejeda.

De manière opportuniste et lâche, il tente de faire pencher la balance en faveur des défenseurs des violations systématiques des droits civils et politiques, a-t-il expliqué.

Dans El Diario Latinoamericano, le co-fondateur de NEMO détaille le manque d’objectivité de CNN et sa conversion en catin de la parole, ajoutant qu’il a honte d’avoir défendu à un moment donné ce réseau médiatique des attaques de l’ancien président Donald Trump.

« Je veux juste envoyer un message, humble et précis. Ignorer la vraie réalité de Cuba, c’est communier avec ce que vous avez dit un jour détester », a-t-il affirmé.

Déformer les faits, utiliser la capacité de manier la langue et insérer des messages subliminaux juste pour plaire à un petit groupe de personnes qui ne soutiendront jamais une approche objective de la réalité, c’est se vendre bon marché, a-t-il condamné.

Il est vrai, a commenté l’activiste, que ce 15 novembre il y a des Cubains qui veulent protester, des Cubains confus, achetés par le puissant voisin du Nord, ou simplement des personnes qui sont diamétralement ennemies du processus révolutionnaire dans le pays caribéen.

Il est également vrai que l’immense majorité du peuple cubain soutient son processus révolutionnaire, son gouvernement, sa Constitution et son ordre social, a-t-il conclu.

peo/gas/age

EN CONTINU
notes connexes