jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ancien président Lula, incarnation de l’espoir du Brésil, a reçu un prix de la France

Brasilia, 17 novembre (Prensa Latina) L’ancien président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a reçu mercredi en France le Prix du courage politique 2021, décerné par le magazine Politique Internationale, du fait d’avoir  incarné l’espoir de ses compatriotes déçus par le président Jair Bolsonaro.

Fondée en 1978, la publication a par le passé décerné le prix au pape Jean-Paul II, à l’ancien président égyptien Anwar al Sadat et à l’ancien chef d’État sud-africain Frederik De Klerk. Ce dernier a  contribué à mettre fin à l’apartheid.

Politique, spécialisé dans la diplomatie, justifie également sa décision par la « ténacité exemplaire » de l’ancien leader syndical « face aux persécutions politiques et judiciaires » « récompensée par la décision de la Cour suprême d’annuler ses condamnations ».

Sa présidence entre 2003 et 2010 a également été « marquée par la volonté de promouvoir l’égalité raciale et sociale dans son pays », permettant à « 30 millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté ».

Lula, en tournée de 10 jours dans quatre pays européens, a déclaré le mois dernier qu’il décidera au début de l’année prochaine s’il se présentera contre Bolsonaro à l’élection présidentielle d’octobre 2022.

Favori de tous les sondages d’opinion à l’approche des élections, l’ex-gouverneur âgé de 76 ans, peut se présenter après avoir recouvré ses droits politiques en mars suite à l’annulation de toutes ses condamnations par un juge de la Cour suprême.

Le fondateur du Parti des travailleurs a énoncé mardi que le Brésil pouvait revenir sur la scène internationale après l’isolement de Bolsonaro.

Lors d’une conférence à la prestigieuse université Sciences Po de Paris, il a souligné que le gouvernement actuel « a tourné le dos au monde ».

Il a dénoncé le fait que « personne ne veut investir au Brésil » maintenant parce que Bolsonaro « est grossier avec les femmes, il n’aime pas les noirs, il brûle la jungle, parce qu’il est violent envers les indigènes ».

Après avoir rencontré à Berlin Olaf Scholz, qui pourrait devenir chancelier allemand en décembre, Lula a annoncé une rencontre mercredi avec le président français Emmanuel Macron.

Selon l’agenda de sa tournée, Lula sera en Espagne demain dans le but de participera au forum Coopération multilatérale et récupération régionale post-Covid 19 aux côtés de l’ancien Premier ministre José Luis Rodríguez Zapatero et du ministre des Affaires étrangères José Manuel Albares.

jcc/mem/ocs

 
EN CONTINU
notes connexes