mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« L’opération étasunienne contre Cuba a échoué en raison du rejet populaire »

La Havane, 18 novembre (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a confirmé jeudi que l’opération de communication politique encouragée par le gouvernement  nord-américain contre son pays avait échoué en raison du rejet populaire.

Sur son compte Twitter officiel, le ministre des affaires étrangères a expliqué que « la panne d’Internet annoncée dans la nation caribéenne n’a pas eu lieu, pas plus que la répression, les marches et la militarisation rapportées sur les médias ».

Selon la plate-forme, ces points ont été abordés lors d’une récente interview avec l’agence de presse AP, dans laquelle il a condamné l’instigation et le financement par Washington, à coups de millions de dollars, de la subversion contre le plus grand des Antilles, ainsi que l’utilisation d’agents internes.

« On peut avoir  l’impression que Cuba est le seul pays au monde où une manifestation qui n’existait pas est devenue une nouvelle internationale », a souligné le chef de la diplomatie cubaine.

Toujours dans le cadre du dialogue, le diplomate a nié avoir établi un quelconque accord avec l’Espagne en vue de faciliter le départ vers ce pays du supposé disparu Yunior García, promoteur d’un appel déstabilisateur pour lundi dernier.

« Le voyage de García et de son épouse, Dayana Prieto, n’est pas le résultat d’un accord entre les deux pays, ni d’une décision du gouvernement cubain ou d’une décision judiciaire », a-t-il précisé.

« Je suppose que (García) exerce le droit qu’a tout Cubain de voyager et de se déplacer librement », a-t-il ajouté.

Comme l’a rappelé AP lundi, « personne ne s’est présenté vêtu de blanc à l’intersection des rues Prado et Malecón de la capitale (comme prévu) ou aux endroits appelés dans d’autres provinces, ni les applaudissements et les coups de casseroles suggérés, ni les draps blancs étendus en signe de protestation ».

jcc/gaz/cgc

EN CONTINU
notes connexes