samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président français appelle au calme en Guadeloupe après des émeutes

Paris, 22 novembre (Prensa Latina) Le président français Emmanuel Macron a appelé aujourd’hui au calme et à la fin des violences dans le territoire d’outre-mer de la Guadeloupe, où une partie de la population a refusé la vaccination obligatoire du personnel médical contre la Covid-19.

Lors de sa visite dans la ville d’Amiens (nord), le président a qualifié de « très explosive » la situation dans l’archipel cubain, suite aux manifestations de ces derniers jours, dont certains ont profité pour piller des magasins et provoquer des émeutes avec des dizaines d’arrestations et des inculpations devant la justice.

« Selon Macron, la situation tendue en Guadeloupe ne doit pas être politisée ».

La décision de rendre la vaccination obligatoire pour les personnels de santé et les pompiers a déclenché des mobilisations et une grève sur fond d’allégations de menace de suspension des contrats de ces employés s’ils ne sont pas vaccinés.

« Nous ne jouons pas avec la santé et nous ne l’utilisons pas pour des batailles politiques », a déclaré le président, à qui il a été demandé sur le sol français d’aborder le problème en tenant compte du dur panorama social de la Guadeloupe aggravé par la pandémie de Covid-19.

Le Premier ministre Jean Castex et d’autres responsables recevront les autorités du territoire des Caraïbes cet après-midi pour discuter de la crise.

jcc/mem/wmr

 
EN CONTINU
notes connexes