samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gazoduc Russie-Pakistan, une priorité de la coopération bilatérale

Moscou, 26 novembre (Prensa Latina) Le ministre russe de l’énergie, Nikolai Shulguinov, a déclaré aujourd’hui dans la ville d’Ekaterinburg que la construction du gazoduc Pakistan Stream était le projet phare des échanges économiques bilatéraux. 

Lors d’une réunion de la Commission intergouvernementale pour la coopération commerciale entre les deux pays, il a souligné que le projet pourrait atteindre une capacité de 16 milliards de mètres cubes par an au lieu des 12,4 milliards prévus. 

Il a expliqué que le gazoduc serait  long de 1100 kilomètres et relierait les ports de gaz naturel liquéfié (GNL) de Karachi aux consommateurs industriels du nord du pays, rapporte l’agence de presse TASS.

Selon M. Shulguinov, à l’avenir, les entreprises nationales pourraient également fournir leurs matières premières pour ce projet. « Nous pensons qu’aujourd’hui, une décision a été prise pour aller de l’avant avec le début de la construction et vers d’éventuels appels d’offres… pour fournir du GNL », a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre pakistanais de l’économie, Omar Ayub Khan, a souligné que son pays était prêt à envisager la participation des sociétés russes Novatek et Gazprom à la construction de nouveaux terminaux de regazéification pour le Pakistan Stream. 

En octobre 2015, Moscou et Islamabad ont signé l’accord intergouvernemental qui prévoyait la construction du gazoduc Pakistan Stream (son premier nom était Nord-Sud). 

L’infrastructure aurait alors un volume de transport de 12,4 milliards de mètres cubes de gaz par an. 

Les parties devaient signer les accords commerciaux respectifs en 2016, et l’installation devait entrer en service en 2018. Cependant, toutes les échéances ont été reportées à plusieurs reprises.

Enfin, le 28 mai de cette année le ministre russe de l’énergie, Nikolai Shulginov, et l’ambassadeur du Pakistan à Moscou, Shafqat Ali Khan, ont signé un document permettant de commencer la construction dans un prochain avenir.

jcc/mgt/mml

EN CONTINU
notes connexes