vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le blocus des États-Unis viole les droits de l’Homme des Cubains, affirme Diaz-Canel

La Havane, 10 décembre (Prensa Latina) Le blocus que les Etats-Unis exercent contre Cuba est la plus longue et la plus massive violation des droits humains de tout un peuple, a souscrit aujourd’hui le président Miguel Diaz-Canel.

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, le mandataire s’est ainsi exprimé sur son compte Twitter.

Avec résistance et créativité nous le vaincrons, a écrit le dirigeant en référence au siège économique, financier et commercial auquel son pays est confronté depuis plus de 60 ans.

Son message a lieu le jour où l’île caribéenne célèbre toute une série de conquêtes qui permettent à ses habitants de jouir des prérogatives citoyennes prévues par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Aussi, et surtout, dans la Constitution adoptée en 2019 et approuvée à une écrasante majorité par référendum populaire.

Le droit à la santé, à l’éducation, aux sports, à la sécurité et à bien d’autres droits sont le quotidien pour des millions de citoyens dans la plus grande des Antilles, qui a été élue le 12 novembre dernier membre du Conseil des droits de l’Homme par l’Assemblée Générale des Nations Unies pour la période 2022-2024.

Cette élection constitue une nouvelle reconnaissance par la communauté internationale des réalisations significatives et de l’exemplarité du peuple cubain depuis plus de cinq décennies en matière de protection et de promotion des droits de l’Homme.

Elle confirme en outre la confiance internationale dans l’appui de Cuba en tant qu’acteur décisif dans le renforcement du Conseil en tant qu’instance de coopération véritable pour la défense de tous les droits de l’Homme pour tous, sans sélectivité et sans deux poids, deux mesures; comme l’a déclaré l’Association Cubaine des Nations Unies.

peo/mem/ool

EN CONTINU
notes connexes