mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une nouvelle manœuvre contre Cuba disqualifiée en Europe

Bruxelles, 15 décembre (Prensa Latina) Le Parti de la gauche européenne a disqualifié aujourd’hui un nouveau débat promu par des députés de droite au Parlement européen pour attaquer Cuba en manipulant la question des droits de l’Homme.

« Si les députés européens s’intéressaient réellement aux droits de l’Homme du peuple cubain, ils dénonceraient en premier lieu la violation flagrante et systématique que représente l’application du blocus (des États-Unis contre l’île) », a averti l’organisation fondée en 2004 et qui accueille notamment des partis communistes et socialistes européens.

Le groupe a également condamné le fait qu’avec le débat sur la « situation à Cuba », prévu demain, trois des six dernières sessions plénières du Parlement européen ont inscrit l’île à l’ordre du jour pour des cas présumés de violation des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’Etat de droit.

Les résolutions adoptées à ce sujet ont ignoré l’impact du blocus économique, commercial et financier criminel imposé par le gouvernement nord-américain depuis plus de soixante ans, a-t-il dénoncé.

Le Parti de la gauche européenne a souligné qu’en dépit du siège de Washington, la plus grande des Antilles a été capable de produire ses propres vaccins contre la Covid-19, avec lesquels elle a protégé 90 % de sa population, en plus de devenir le premier pays au monde à avoir un programme de vaccination infantile.

L’Union européenne doit condamner le blocus inhumain que subit le peuple cubain depuis 62 ans, encore renforcé durant la pandémie, une violation flagrante des droits de l’Homme, a manifesté le groupe européen.

peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes