mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La droite chilienne accusée de suivre le manuel de Trump

Santiago du Chili, 16 décembre (Prensa Latina) Des politiciens et des analystes ont alerté aujourd’hui sur l’intention de la droite de suivre le manuel de l’ancien président nord-américain Donald Trump, en suggérant que le vote au Chili pourrait être défini par la justice électorale. 

La veille, le sénateur et président du parti Rénovation National, Francisco Chahuán, a déclaré que le vote du 19 décembre sera probablement très serré et pourrait se décider devant les tribunaux.

Le candidat de l’extrême droite à la présidence, José Antonio Kast, a soutenu l’initiative et a déclaré que « dans de nombreux cas, les élections ont été définies au niveau des districts et au sein des tribunaux électoraux ».

Pour le sociologue et directeur de l’agence de recherche, d’études de marchés et de sondages Tú Influyes, Axel Callis, il est absurde et délirant de prévoir que le second tour se décidera au Tricel (Tribunal électoral).

Cette position a été partagée par l’aspirant au Palais de la Monedad de la coalition de gauche Apruebo Dignidad, Gabriel Boric, qui a comparé cette attitude avec celle de l’ancien président des États-Unis lorsqu’il a perdu les élections de 2020 face à Joe Biden.

Interviewé par le quotidien numérique El Mostrador, le président du Service électoral, Andrés Tagle, a écarté toute possibilité de fraude électorale et a souligné que les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux montrent une méconnaissance de la législation.

peo/msm/car

EN CONTINU
notes connexes