mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La faim augmente au Proche-Orient et en Afrique du Nord, alerte un rapport de la FAO

Rome, 16 décembre (Prensa Latina) Un nouveau rapport présenté aujourd’hui par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a révélé que la faim au Proche-Orient et en Afrique du Nord a augmenté de 91,1 pour cent depuis 2000. 

Le Panorama régional de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Proche-Orient et en Afrique du Nord en 2021 a montré que le nombre de personnes souffrant de la faim dans la région a atteint 69 millions en 2020.

Un communiqué de la FAO sur le document a expliqué que les causes de la hausse sont attribuées à des crises prolongées, des troubles sociaux et l’exposition à des facteurs défavorables tels que les conflits, la pauvreté et les inégalités.

Le changement climatique, la pénurie de ressources naturelles et les crises économiques liées à la pandémie de Covid-19 ont également eu des effets négatifs. 

Selon le rapport, près d’un tiers de la population de la région, soit 141 millions de personnes, souffrait d’une insécurité alimentaire modérée ou grave au cours de l’année écoulée, soit une augmentation de plus de 10 millions par rapport à 2019.

Le communiqué de la FAO précise que les données du rapport concernent les États arabes d’Arabie saoudite, d’Algérie, de Bahreïn, des Comores, de Djibouti, d’Égypte, des Émirats arabes unis, d’Iraq, de Jordanie, du Koweït, du Liban, de Libye, du Maroc, de Mauritanie, d’Oman, du Qatar, de Syrie, de Somalie, du Soudan, de la Tunisie, du Yémen et de la Palestine.

Abdulhakim Elwaer, sous-directeur général et Représentant régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, a souligné que « les conflits demeurent l’une des principales causes de la faim dans la région ». 

peo/msm/smp

EN CONTINU
notes connexes