mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Libération de religieux enlevés en Haïti

Port-au-Prince, 16 décembre (Prensa Latina) La bande 400 Mawozo a libéré aujourd’hui les 12 missionnaires qui étaient séquestrés depuis la mi-octobre en Haïti, selon des sources officielles. 

Les otages ont été retrouvés par la population à Morne Cabrit, au sud de la capitale, et remis aux autorités de police, selon les médias locaux.

Le groupe initialement composé de 17 personnes a été enlevés le 16 octobre à Ghantier, à une trentaine de kilomètres de la capitale. Deux d’entre eux ont été libérés fin novembre et trois autres la semaine dernière.

Les autorités n’ont pas encore confirmé si la rançon de 17 millions de dollars exigée par le gang avait été payée, accompagnée de la menace d’assassiner les personnes enlevées si elles ne répondaient pas à leurs exigences.

L’insécurité et la violence ont augmenté en Haïti cette année, avec quelque 949 enlèvements signalés par le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’Homme (Cardh), ce qui place le pays au premier rang des pays enregistrant le plus d’enlèvements par habitant.

Ce chiffre représente une augmentation de près de 20 % par rapport à 2020, et les cas se sont notamment multipliés après l’assassinat du président Jovenel Moïse le 7 juillet dans sa résidence de la capitale. 

Le Cardh a averti dans un rapport publié la veille que le nombre total d’enlèvements pourrait être plus élevé, car de nombreuses familles ne portent pas plainte par peur des agresseurs.

peo/msm/Ane

EN CONTINU
notes connexes