mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Difficultés concernant l’investissement étranger à Cuba

La Havane, 20 décembre (Prensa Latina) Le ministre du Commerce Extérieur et de l’Investissement Etranger, Rodrigo Malmierca, a affirmé aujourd’hui que Cuba n’a pas atteint les résultats escomptés en la matière, et ce après la mise en œuvre de la Loi sur l’Investissement Etranger en 2014. 

Selon lui, le peu de progrès dans ce domaine est imputable non seulement aux difficultés engendrées par le blocus des États-Unis et à la crise internationale résultant de la pandémie de Covid-19, mais aussi à des facteurs de nature interne.

Parmi ces difficultés, il a mentionné des erreurs et des lacunes dans le travail des agences, entités et entreprises liées à l’Investissement Etranger, la formation insuffisante du personnel du secteur et des groupes de négociation au niveau des entreprises.

Intervenant lors de la huitième session ordinaire de la neuvième législature de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (ANPP, Parlement), Malmierca a également identifié les procédures de négociations avec les investisseurs étrangers, jugées comme trop longues, comme l’un des inconvénients.

Dans ce contexte, a-t-il manifesté, son ministère prend des mesures pour la formation régulière des entrepreneurs et des fonctionnaires, tout en assouplissant les réglementations complémentaires afin de simplifier et d’accélérer les processus, entre autres initiatives.

En outre, les territoires participent de plus en plus aux processus d’attraction d’investissements étrangers, conformément à la politique de développement territorial, ce qui vient s’ajouter à la création, en 2020, du guichet unique pour les investissements étrangers afin de répondre aux préoccupations des investisseurs nationaux et internationaux.

Selon le ministre, le nouveau portefeuille d’investissement comprend 678 projets, soit 175 de plus que le précédent, pour un montant estimé à 12 milliards 533 millions de dollars.

Depuis 2014, 302 entreprises ont été créées à Cuba : 104 entreprises mixtes, 54 entreprises à capitaux entièrement étrangers et 144 Contrats d’Association Economique Internationale (AEI), a-t-il expliqué.

peo/mem/evm

EN CONTINU
notes connexes