lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie critique un rapport de l’ONU sur la situation humanitaire

Damas, 21 décembre (Prensa Latina) Le délégué de Damas aux Nations Unies, Bassam Sabbagh, a estimé aujourd’hui que le rapport du secrétaire général, Antonio Guterres, sur la situation humanitaire en Syrie ignore les véritables causes des souffrances de son peuple.

Les effets des mesures coercitives unilatérales et du blocus imposé par les États-Unis et l’Union européenne sont catastrophiques, et nous exigeons leur levée immédiate et inconditionnelle afin d’alléger les souffrances du peuple syrien, a déclaré le diplomate lors d’une séance du Conseil de Sécurité sur la Syrie.

Selon Sabbagh, le rapport de l’ONU dans son ensemble manque d’objectivité et repose sur des évaluations peu réalistes, et a réitéré la position de Damas de rejet du mécanisme de livraison transfrontalière de l’aide qui viole de manière flagrante la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale du pays.

Le délégué a estimé que la principale raison de toutes les complexités liées à la situation humanitaire en Syrie était la présence illégale de la Turquie dans le nord et le nord-ouest du pays et le fait que ce pays parraine des organisations radicales.

Il a réaffirmé l’engagement de Damas à continuer de faire tous les efforts possibles et de fournir les moyens nécessaires à l’ONU et à ses organismes pour acheminer l’aide humanitaire dans toutes les régions syriennes sans discrimination aucune.

Il a regretté que certains pays occidentaux entravent la mise en œuvre de nombreux projets de récupération rapide dans le cadre de leur politique de politisation du travail humanitaire.

peo/ode/fm

EN CONTINU
notes connexes