mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Gouvernement palestinien accuse Israël de recourir à la force létale

Ramallah, 23 décembre (Prensa Latina) Le Premier ministre palestinien, Muhammad Shtayyeh, a accusé aujourd’hui Israël de promouvoir une stratégie d’exécutions sur le terrain en adoptant de nouvelles règles pour l’armée qui assouplissent davantage le recours à la force létale.

Cité par l’agence de presse officielle Wafa, il a dénoncé les nouvelles instructions données aux soldats israéliens pour réprimer les manifestations palestiniennes.

Shtayyed a déclaré que la nouvelle politique encourage les militaires à tirer sur des citoyens dans l’intention de tuer.

La station de radio Kan a révélé cette semaine que les Forces de défense d’Israël (FDI) ont autorisé leurs membres à réprimer plus violemment les actions palestiniennes contre l’occupation.

Selon la source, les FDI ont autorisé les militaires à tirer sur des jeunes Palestiniens qui lanceraient des pierres, même s’ils avaient déjà lâché le projectile ou s’étaient enfuis de la scène d’affrontement.

Le correspondant militaire de Khan, Roi Sharon, a déclaré que les nouvelles instructions ont été émises au cours des dernières semaines et distribuées dans un document écrit aux membres de l’armée déployés en Cisjordanie.

Le chef d’état-major Aviv Kohavi a approuvé le mois dernier des changements dans les règlements de tir à balles réelles des FDI, une mesure décrite par les médias de ce pays comme dramatique.

Cependant, le Premier ministre israélien d’extrême-droite Naftali Bennett, a salué les nouvelles règles.

À la fin du mois de novembre, il a été révélé que les militaires étaient autorisés à utiliser la force létale en cas de vol d’armes et de munitions au sein de bases militaires et de tentatives de contrebande le long de la frontière sud entre Israël et l’Égypte.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, au cours des 11 premiers mois de cette année, les troupes israéliennes ont tué 322 Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

peo/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes