mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Argentine ratifie ses droits souverains sur les Malouines

Buenos Aires, 3 janvier (Prensa Latina) A 189 ans de l’usurpation des îles Malouines, le Gouvernement argentin a aujourd’hui ratifié ses droits légitimes de souveraineté sur ce territoire en conflit avec le Royaume-Uni, et qui a notamment abouti à une guerre entre les deux nations en 1982.

« Le rétablissement de l’exercice effectif de la souveraineté sur les îles Malouines, Géorgiennes du Sud, les îles Sandwich du Sud et les zones maritimes environnantes, conformément au droit international, est un objectif incontournable du peuple argentin et une politique d’État », a déclaré le Ministère des Affaires étrangères.

En cette date, le Gouvernement a rappelé la lutte de cette nation pour récupérer ce territoire usurpé et a souligné que l’existence du conflit de souveraineté a été reconnue par l’Assemblée Générale des Nations Unies par la résolution 2065 (XX) adoptée en 1965.

Cette résolution, adoptée sans vote s’y opposant, consacre l’appel de la communauté internationale à procéder sans délai à des négociations bilatérales pour trouver une solution pacifique au conflit de souveraineté en tenant compte des intérêts des habitants des îles, a déclaré le ministère argentin.

Soulignant que la communauté internationale a réaffirmé la nécessité de reprendre les négociations bilatérales dès que possible, le Gouvernement a précisé que le refus du Royaume-Uni de s’y conformer était aggravé par des actes unilatéraux continus.

Ces actions comprennent l’exploration et l’exploitation des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables, ainsi qu’une présence militaire injustifiée et disproportionnée dans les îles, tous des actes contraires à la résolution de l’ONU, a souligné le gouvernement austral.

Le communiqué met en garde contre l’exercice discrétionnaire de politiques migratoires restrictives qui limitent la possibilité d’établir une résidence, d’acquérir des terres, d’obtenir un emploi ou de se lancer dans des activités commerciales aux Malouines, et ce en particulier pour les Argentins originaires du continent.

L’Argentine réaffirme une fois de plus le ferme attachement de tous les gouvernements démocratiques au règlement pacifique du différend et au plein respect du droit international et des intérêts des habitants des îles, a précisé le communiqué.

peo/rgh/may

EN CONTINU
notes connexes