vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba : nouvelles mesures pour le contrôle sanitaire international

La Havane, 5 janvier (Prensa Latina) De nouvelles mesures internationales de contrôle sanitaire entrent en vigueur aujourd’hui à Cuba en raison de l’augmentation des cas de Covid-19 ces dernières semaines et du pouvoir de dissémination de la souche  Omicron.  Selon le ministère de la Santé publique (Minsap), les voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de la Namibie, du Malawi et d’Eswatini doivent présenter un calendrier de vaccination complet au point d’entrée.

En outre, ils doivent présenter un résultat négatif d’une PCR-RT (réaction en chaîne par polymérase), réalisée au maximum 72 heures avant le voyage et un autre échantillon sera prélevé au point d’entrée. 

En revanche, ils seront soumis à une quarantaine obligatoire de huit jours dans un hôtel désigné à cet effet. Le voyageur est responsable des frais d’hébergement et de transport.

Le septième jour, selon le Minsap, un nouvel échantillon sera prélevé. Si  négatif,  la quarantaine pourrait être levée le huitième jour. 

En plus, les membres d’équipage et les passagers des navires marchands entrant à Cuba depuis des ports étrangers doivent présenter un calendrier de vaccination complet, plus un test PCR au point d’entrée.

Les équipages des avions et des navires de croisière séjournant moins de 48 heures sur le territoire national seront exemptés de ces indications, et dans les deux cas, ils devront présenter leur calendrier de vaccination.

De même, les passagers des navires de croisière et des bateaux de plaisance devront présenter un certificat international de vaccination.

Les voyageurs étrangers arrivant à Cuba inscrits dans des écoles internationales, boursiers dans des institutions nationales, techniciens et collaborateurs étrangers accueillis, seront mis en quarantaine pendant huit jours dans leurs centres respectifs, et après le septième jour, ils seront soumis à une PCR RT.

Les voyageurs positifs à la maladie seront admis dans le pays, et leurs contacts iront dans des centres mis en place pour l’isolement ou à domicile.

Les cas autochtones confirmés à risque ou lorsque la gravité de leur état le justifie seront hospitalisés alors que leurs contacts directs seront isolés à leur domicile ou, si nécessaire, en institution pendant huit jours.

jcc/rgh/cdg

 

 

EN CONTINU
notes connexes