mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une attaque perpétrée contre une communauté sud-soudanaise a tué 24 personnes

Juba, 6 janvier (Prensa Latina) Une attaque armée menée par des miliciens de la tribu nomade arabe des Misseriya contre une communauté de l’État sud-soudanais de Bahr el Ghazal (nord) a arraché la vie à 24 civils, selon une source gouvernementale.

Le fonctionnaire d’État William Anyoun Kuol a condamné l’attaque et a appelé le gouvernement national à travailler avec les autorités locales pour mettre fin aux agressions tribales.

Plus tôt dans la journée de mardi, des représentants du gouvernement dans le district de Yith Pabol ont signalé qu’au moins neuf villageois avaient été tués dans des attaques menées par des hommes armés de l’ethnie Misseriya.

Selon Radio Eye, les membres des communautés de l’État de Bahr el Ghazal ont subit depuis plusieurs années de fréquentes attaques de la part de la milice Misseriya qui, outre le pillage des biens dans les résidences, cherche à s’approprier des terres pour le pâturage et l’élevage.

À la suite d’affrontements intercommunautaires dans l’État central sud-soudanais de Lagos, le coordinateur de Community Empowerment for Progress dans la région, Daniel Laat Kon, a récemment déclaré que les combats avaient déplacé des femmes, des enfants et des personnes âgées en besoin d’aide humanitaire.

Selon Laat Kon et d’autres experts, les affrontements intercommunautaires au Sud-Soudan sont dus à des conflits entre éleveurs et agriculteurs pour le contrôle de terres fertiles dans un contexte de désertification croissante et de pénuries d’eau de plus en plus importantes.

jcc/msm/obf

EN CONTINU
notes connexes