mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les adeptes du jazz au Brésil saluent le festival déclaré anti-fasciste

Brasilia, 8 janvier (Prensa Latina) Les adeptes du jazz au Brésil saluent aujourd’hui la décision judiciaire qui donne libre cours à la réalisation du Festival do Capão, déclaré par les organisateurs « antifasciste et pour la démocratie ».

Les principaux signes d’enthousiasme se trouvent sur les réseaux sociaux, où les internautes ont applaudi la décision qui rendra possible la réalisation de l’événement, trois fois interdit par le gouvernement de Jair Bolsonaro.

Le rendez-vous, qui cherche à lever des fonds sous le couvert de la loi dite Rouanet, était prévu pour décembre dernier, mais a dû être reporté à cette année en attendant l’autorisation correspondante.

Cette disposition légale, dont le nom officiel est Loi fédérale sur les incitations culturelles, est entrée en vigueur en décembre 1991 et définit les orientations des politiques publiques de soutien à toutes les manifestations culturelles.

L’interdiction de l’événement par le gouvernement a été géré par la Fondation Nationale des Arts (Funarte) qui a fondé sa demande sur le fait que l’antifascisme et la défense de la démocratie promulguée par les organisateurs est contraire à la volonté divine.

« Le but et la fin ultime de toute musique ne doit être autre que la gloire de Dieu et le renouveau de l’âme », a soutenu la Funarte dans sa demande de veto à l’événement.

Le Festival de Jazz do Capão cherche à lever 147 290 réaux (un peu plus de 26 000 dollars au change actuel) pour assurer la prochaine édition.

Jusqu’à présent, les organisateurs n’ont pas communiqué les nouvelles dates de l’événement artistique ni liste des artistes invités.

peo/rgh/ypp

EN CONTINU
notes connexes