samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël accusée d’avoir lancé une campagne de démolition à Jérusalem-Est

Ramallah, 9 janvier (Prensa Latina) Environ 22 000 logements palestiniens à Jérusalem-Est occupée sont aujourd’hui menacées de démolition dans le cadre de la stratégie israélienne de modification de la démographie de la région, a dénoncé une source officielle.

Dans des déclarations à l’agence de presse Safa, le conseiller du Bureau présidentiel pour les Affaires de Jérusalem, Ahmed Al Ruwaidi a précisé que rien que dans le quartier de Silwan, il y en a 5 600, sous prétexte ne pas avoir de permis légal.

La semaine dernière, les forces de Tel-Aviv ont démoli une clinique qui était le centre de soins de 21 000 résidents de la région de Jabal Mukaber, ainsi que plusieurs maisons et commerces.

L’objectif de cette politique est de contrôler la terre et de changer la démographie de la partie orientale de la ville pour empêcher toute possibilité de la déclarer capitale d’un futur État palestinien, a souligné Al Ruwaidi. 

Face à cette situation, il a annoncé que les habitants de la région ont décidé d’intensifier leurs actions et leurs dénonciations pour protéger leurs foyers, que ce soit par des actes politiques, légaux ou des manifestations.

Les colons « mettent en œuvre un programme sur le terrain pour éviter la solution de deux États et imposer un fait accompli », a-t-il averti.

Mercredi dernier, les autorités israéliennes ont approuvé cinq projets de construction de 3 557 logements pour les Juifs dans cette région.

Pour l’expert Fakhri Abu Diab, spécialiste des affaires de Jérusalem, a affirmé que ces initiatives font partie d’une stratégie plus large pour judaïser la région et l’isoler de la Cisjordanie. 

Le plan est plus vaste, et comprend, au nord, la construction de neuf mille logements dans l’ancien aéroport de Qalandia (projet arrêté l’an dernier face aux critiques internationales) et d’un nouveau quartier dans le couloir oriental connu sous le nom de E1, a-t-il souligné.

Abu Diab a déclaré que les autorités d’occupation s’employaient à accroître le nombre de colonies et de colons, tout en réduisant le nombre de Palestiniens en confisquant des terres et en démolissant des maisons pour les contraindre à émigrer.

peo/mem/rob

 
EN CONTINU
notes connexes