dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des femmes afghanes préoccupées par l’accès aux universités publiques

Kaboul, 15 janvier (Prensa Latina) Des jeunes de la province orientale afghane de Nangarhar ont exprimé hier leur préoccupation devant le manque d’accès aux universités publiques, l’absence de possibilités d’emploi pour les femmes et leur avenir incertain dans ce pays. 

Ahmad Khan, enseignant dans le territoire, a déclaré aux médias locaux que trois de ses filles étaient étudiantes au département de l’agriculture, de l’ingénierie et de la littérature de l’Université, mais que les portes de l’établissement leur ont fermées depuis des mois.

Kerishma, une jeune femme du district de Shiwa, a expliqué qu’elle et sa sœur avaient réussi l’an dernier les examens d’entrée aux carrières d’ingénieur et de littérature, mais qu’elles n’étaient toujours pas autorisées à suivre les cours.

Selon les statistiques disponibles, plus de 15 000 étudiants se sont inscrits à l’Université de Nangarhar et près de 3 000 étaient des femmes.

Les organisations internationales ont exhorté le gouvernement taliban à permettre aux femmes de poursuivre leur éducation.

Les faits ont lieu alors que le ministre de l’Enseignement supérieur en fonction a assuré lors d’une conférence de presse à Kaboul il y a trois jours que les universités publiques seraient bientôt rouvertes pour tous les étudiants, y compris les femmes.

peo/gaz/lvp

EN CONTINU
notes connexes