lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’armée vénézuélienne et le peuple affrontent des paramilitaires colombiens

Caracas, 16 janvier (Prensa Latina) Les forces de sécurité vénézuéliennes et le peuple affrontent aujourd’hui des groupes irréguliers colombiens dans le secteur frontalier de La Gabarra, état d’Apure, a indiqué le haut commandement de la Force armée nationale bolivarienne (FANB).

Sur son compte du réseau social Twitter, le Commandant Stratégique Opérationnel de la FANB, Domingo Hernández, a annoncé ce dimanche le déploiement conjoint et a souligné le soutien du maire de Guadualito, José María Romero, et celui de la population locale pour stopper l’avancée d’au moins 50 hommes.

Des dénommés Tancol (terroristes armés narcotrafiquants colombiens), composé dans ce cas d’anciens membres de l’Armée de libération nationale (ELN) et de renégats de l’ancienne Force armée révolutionnaire de Colombie-Armée du peuple (signataire d’un accord de paix et convertie en parti politique), ont pénétré le territoire vénézuélien vendredi dernier.

Pour leur part, les habitants de la ville communale socialiste Simón Bolívar ont émis un communiqué dans lequel ils expriment leur rejet de cette nouvelle incursion qui les affecte directement dans leur vie quotidienne, tout en constituant une violation de la souveraineté territoriale.

Nous exigeons des deux acteurs armés qu’ils emmènent avec eux leur conflit ailleurs, que le Venezuela, Apure et la ville communale Simón Bolívar est un territoire de paix, de souveraineté et de démocratie populaire, est-il manifesté dans la déclaration.

« Ils ne pourront rien contre la force invincible d’un peuple conscient et organisé prêt à défendre la patrie contre toute force étrangère qui l’offenserait. Peu importe que ce soit l’impérialisme nord-américain, les forces armées de l’oligarchie colombienne ou les groupes armés colombiens », est-il écrit dans le communiqué.

De même, les habitants de la communauté se déclarent en résistance pacifique, démocratique et patriotique contre l’invasion et manifestent leur confiance dans les forces de sécurité vénézuéliennes.

peo/ifb/ycv

EN CONTINU
notes connexes